×

contactez-nous

corporate
FR

Nouvelle étiquette énergétique sur les chauffages individuels : comment la lire ?

Depuis le 1er janvier 2018, les chauffages individuels (dont les inserts, cheminées et poêles à bois, à pellets et au gaz) doivent obligatoirement être classés sur une échelle de performance énergétique. Cette information est visible sur une étiquette énergétique, comme on en trouve actuellement dans le commerce, sur les appareils électroménagers (réfrigérateurs, machines à laver…). Il s’agit d’une directive de l’Union Européenne qui vise à informer les consommateurs sur les bénéfices écologiques et économiques des foyers de dernière génération.

Comment lire l’étiquette ?

Comment lire l’étiquette ?

L’étiquette énergétique donne trois informations principales :

  • Le nom de la marque ou du fournisseur, ainsi que la référence du produit figurent tout en haut de l’étiquette.
  • Au centre, la classe énergétique est représentée par une lettre, en regard d’une échelle de valeurs allant de A++ (la classe la plus élevée, représentée en vert) à G (la classe la plus basse, représentée en rouge). La lecture est très simple : plus le score s’approche du vert, moins le foyer consomme d’énergie.
  • La puissance thermique directe est renseignée en bas de l’étiquette, en kW. Il s’agit de la puissance nominale du poêle ou de l’insert, soit la puissance atteinte dans des conditions normales de combustion. Cette valeur permet de choisir un foyer adapté à la surface à chauffer.

Sur quels critères se définit la classe énergétique ?

L’index énergétique, noté de A++ à G, est calculé selon différents critères, en lien avec la consommation d’énergie. Il s’agit notamment des éléments suivants :

  • le rendement du poêle ou de l’insert,
  • le combustible (bois, pellets ou gaz),
  • certaines options (thermostat, télécommande) qui participent à l’économie d’énergie,
  • le fait que le foyer soit ouvert ou fermé.

Ces critères expliquent que les foyers Stûv soient tous de classe A++ pour le Stûv P-10, A+ et A pour les poêles et inserts au bois et B et C pour les foyers au gaz.

Quels autres éléments sont à prendre en compte ?

Si l’étiquette énergétique renseigne sur la consommation d’énergie par le foyer - sa consommation étant intimement liée à son empreinte écologique -, d’autres labels permettent d’informer directement sur les performances environnementales d’un poêle ou d’un insert. C’est le cas notamment du label « Flamme Verte », qui garantit  un excellent rendement énergétique et une faible émission de particules fines. 

Par ailleurs, opter pour un foyer nouvelle génération pour remplacer un vieux chauffage, c’est s’assurer une belle économie de combustible, une meilleure efficacité de chauffage et une moindre pollution de l’air.