×

contactez-nous

corporate
FR

Allumer un bon feu dans un insert ou poêle à bois : mode d’emploi

17.05.2017

Il n’y a pas de fumée sans feu… mais on peut faire un feu quasiment sans fumée ! Avec le bon combustible, la bonne méthode et le bon insert ou poêle à bois, l’allumage du feu n’aura plus de secrets pour vous.

Un bois choisi avec soin

Dans votre poêle ou insert, tous les bois ne sont pas les bienvenus. Pour un feu efficace et sain, 6 critères de choix sont à respecter.

 

> Le bois doit être dur et non résineux : le chêne, le hêtre, le frêne, le charme et les fruitiers produisent de belles flammes, peu de fumée et beaucoup de braises qui restent longtemps incandescentes.

> Le bois doit être non-traité: les bois traités, vernis ou peints sont à bannir car ils produisent des émanations toxiques et encrassent les poêles à bois.

> Le bois doit être sec : au-delà de 20 % d’humidité, gare à la fumée, à l’encrassement et au gaspillage d’énergie. Si le bois siffle, c’est qu’il est humide ! Il doit être conservé à l’abris de l’humidité, dans un lieu ventilé, et sécher durant une ou deux années avant d’être brûlé. Un humidimètre est un appareil peu couteux permettant de tester le bois au moment de son achat ou au cours de son stockage.

> S’il est fendu, le bois sèche plus vite et sa combustion améliore le rendement de l’insert ou du poêle à bois.

> La taille des bûches ne doit pas excéder 10 cm de diamètre pour une combustion efficace (et donc moins de fumée).

> Le bois doit être tempéré : s’il est trop froid, il brûlera mois bien. Il est donc important de le laisser prendre la température ambiante, à proximité du foyer, avant de l’allumer.

Une méthode d’allumage imbattable

Dans votre insert ou poêle à bois, vous avez pour habitude d’allumer le feu avec du papier et du petit bois placés sous les bûches ? Inversez la tendance ! En allumant le feu comme une bougie, c’est-à-dire par le haut, les émissions de fumées et de particules fines sont minimales et la combustion du bois plus complète. En plus, cette méthode est une garantie réussite de l’allumage à tous les coups ! Il est même possible, une fois allumé, de laisser le feu démarrer tout seul, sans rester à le surveiller.

Une méthode d’allumage imbattable

Cette technique d’allumage inversé est très simple :

1 - Former un lit de cendres, qui agira comme un isolant entre le bois qui doit être le plus chaud possible et la sole foyère plus froide, tout en laissant passer l'air nécessaire à la combustion.

2 - Empiler des bûches de taille moyenne, en croix ou en long, en laissant un peu d’espace entre chaque. Les grandes bûches sont placées en bas, les plus petites en haut.

3 - Ouvrir complètement les arrivées d’air.

4 - Placer un allume-feu écologique (par exemple de la laine de bois trempée dans de la cire) sur (et non sous !) la pile de bois.

5 - Une simple allumette et c’est parti pour un bon feu, consumant le bois peu à peu, du haut vers le bas. Les gaz résiduels se retrouvent dans la flamme incandescente et sont presque entièrement brûlés.

Il est conseillé d’entrouvrir la vitre de votre insert ou poêle à bois jusqu’à ce que le feu prenne, puis de la fermer. Si de la condensation, un voile blanc ou de la fumée apparaît, il faut rouvrir la vitre et attendre encore un peu. Durant cette phase, il peut être nécessaire d'ouvrir un accès à l'air extérieur afin de compenser (certains appareils Stûv accomplissent cette compensation automatiquement).

Une fois que les premières bûches sont consumées et qu’un lit de braises s’est formé, des bûches plus larges peuvent être placées au fond du foyer, contre la paroi, et les arrivées d’air sont à adapter en fonction de l’allure désirée. Il est important d'allumer l’insert ou poêle à bois avec un feu vif au début (placer suffisamment de bois), afin de réchauffer rapidement le conduit de fumée. Une fois ce conduit réchauffé, les fumées restent plus chaudes en montant dans le conduit. Le tirage est assuré et le feu est bien lancé. Quand le foyer est amorcé, le feu peut être progressivement diminué.

Un poêle à bois performant

Pour que le feu prenne correctement, que le foyer ne refoule pas la fumée, que les émissions toxiques soient limitées et que le rendement de chaleur soit efficace et durable, il est essentiel de posséder un appareil performant. Par ailleurs, l’entretien régulier de votre insert ou poêle à bois (nettoyage, ramonage…) est primordial. Ainsi, votre feu de bois sera sain, utile, écologique et économique !