×

contactez-nous

corporate
FR

Le stûv qui convient à votre maison

20.12.2016

Il est important de choisir le foyer dont la puissance de chauffe correspond à l’espace à chauffer. On déterminera en réalité le foyer qui fonctionnera le plus souvent possible à feu vif, c’est-à-dire de manière la plus économique et respectueuse de l’environnement.

Comment déterminer la puissance nécessaire ?

La puissance d’un foyer s’exprime en kW ; elle indique la quantité de chaleur utile produite par le foyer à chaque instant, qui chauffe réellement votre habitation.

La puissance nécessaire au chauffage d’une pièce doit correspondre à l’espace à chauffer. Elle varie avec la température extérieure, le volume de cette pièce, son exposition, la situation géographique, le niveau d’isolation du bâtiment, son niveau d'inertie, etc.

Il faudra aussi tenir compte du système global de chauffage et du mode d’occupation: dans une maison équipée d’un chauffage central, on installera un foyer moins puissant qui fonctionnera régulièrement à son allure optimale et qui suffira à l’entre-saison, le chauffage central lui venant en aide seulement par temps froid. Inversement, on devra augmenter la puissance du foyer pour une résidence secondaire qui doit être réchauffée rapidement en début de week-end.

Un foyer sous-dimensionné n’arrivera pas à chauffer (et encore moins à réchauffer) la pièce par temps froid. Un foyer trop puissant fonctionnera souvent au ralenti donc dans des conditions peu favorables. Parfois – même au ralenti – il surchauffera la pièce. En tout état de cause, choisir un foyer de 20 kW alors que 10 kW suffiraient représente un très mauvais calcul (et investissement) !

Pour déterminer la solution Stûv adaptée à vos besoins, consultez votre installateur ; il viendra se rendre compte sur place – une garantie de sécurité pour les personnes et pour l’immeuble – vous lui expliquerez la manière dont vous comptez utiliser votre foyer et il sera alors à même de vous conseiller dans votre choix.

Le rendement

Le rendement du foyer indique le pourcentage de la chaleur produite par la combustion du bois, qui chauffe réellement votre maison : un foyer qui a un rendement de 80 % restitue 80 % de l’énergie du bois pour le chauffage de l’habitation. Sachez qu’un feu ouvert (ou âtre) a rarement un rendement supérieur à 10 %, ce qui signifie que 90 % de l’énergie consommée se retrouve dans l’atmosphère !

Le rendement diminue quand le foyer fonctionne à allure réduite et que la combustion s’effectue moins complètement. C’est la raison pour laquelle les pouvoirs publics (qui se sont engagés à combattre le réchauffement climatique) encouragent le remplacement des anciens poêles peu performants par des poêles, foyers ou inserts à haut rendement.

Les fumées

Les fumées emportent de la chaleur et différents gaz : entre autres du CO2, du CO et aussi des particules fines qui peuvent affecter les voies respiratoires. Dans le cas de foyers performants et correctement utilisés, ces rejets sont très limités ; ceux-ci augmentent dès que la combustion s’effectue moins complètement.

En résumé : un foyer bien adapté à la pièce à chauffer fonctionne le plus souvent à son allure optimale et donc avec une bonne combustion et un bon rendement ; sa consommation est minimale et ses rejets dans l’atmosphère sont très réduits.

Pour pouvoir comparer

Les foyers Stûv sont testés officiellement suivant les normes européennes EN 13229 (pour les inserts au bois), EN 13240 (pour les poêles à bois), EN 14785 (pour les poêles à pellets).

En plus de contrôler la sécurité, les laboratoires mesurent également la puissance et le rendement et analysent les fumées, ce qui permet aux consommateurs et aux professionnels de comparer valablement les produits entre eux. Pour consulter les résultats de foyers Stûv, cliquez ici

Articles liés

Allumer un bon feu dans un insert ou poêle à bois : mode d’emploi

17.05.2017

arrow

7 conseils pour choisir son foyer au bois

03.03.2017

arrow

Les conditions d’un bon fonctionnement

22.02.2017

arrow